samedi 19 juillet 2008

Dieu a rappelé son serviteur - partie 1


Dans la nuit du 15 au 16 juillet 2008, John Stauffacher est parti rejoindre le Seigneur, après plusieurs mois de lutte contre un cancer.

Il n'était pas un géant, ni un génie. Il n'avait pas une éloquence qui lui ait donné une renommée internationale, et sa plume n'a produit aucun best-seller.

Il était un serviteur fidèle de son Sauveur Jésus-Christ.

Et la plus grande chose qu'il ait faite est de m'avoir transmis sa passion pour Dieu, sa Parole, et les âmes. C'est la chose la plus extraordinaire qu'il ait accomplie, parce qu'aujourd'hui, des centaines d'autres personnes pourraient rendre le même témoignage.

John a passé la majeure partie de sa vie comme missionnaire en France, comme implanteur, pasteur, et professeur et directeur de l'Institut Biblique et Pastoral Baptiste d'Algrange.

C'est dans ce contexte qu'il a été mon professeur, mon modèle, mon conseiller, et mon ami.

Lui et son épouse Margareth ont été au service de l'église en France, puis ont servi plusieurs années dans l'Institut d'Algrange pour former des ouvriers.

Outre son exemple comme étudiant de la Parole de Dieu, une chose caractérisait John: l'humilité.

Et de cette qualité en a découlé bien d'autres, mais si une qualité est nécessaire au serviteur de Dieu, c'est celle-ci. Et John est un des hommes qui a le mieux illustré ce trait de tempérament.
Il était un homme respecté de tous, et pourtant il a tondu l'herbe dans le misérable jardin de l'école. Il était le plus âgé au milieu de nous, et pourtant il s'acquittait des tâches les plus ingrates, sans se demander si s'était à lui de le faire. Et bien souvent, ce n'était pas à lui. Et c'est ainsi qu'il nous a appris, sans crier, sans se plaindre, à servir les autres.

John n'aurait pas aimé d'éloges, alors je me contente de déclarer ce que j'ai vu.

Dieu a pris un homme, qui n'était ni fort ni sage aux yeux du monde, et en a fait un puissant outil entre ses mains, pour sa gloire.

Merci Seigneur de nous avoir prêté John pendant ces quelques années, parce que son influence a contribué à ma sanctification, et celle de beaucoup d'autres.
Et c'est ce que Dieu demande de ses serviteurs.

Qui sera le prochain John? Qui sera le prochain homme obéissant que Dieu utilisera pour son œuvre? Qui se lèvera pour servir Dieu?

Et je suis persuadé que Dieu, dans sa fidélité, pourvoira.

"Alors il dit à ses disciples: La moisson est grande, mais il y a peu d'ouvriers.
Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers dans sa moisson."
(Mat 9. 37-38)


4 commentaires:

Daniel Audette a dit...

Beau témoignage tu rends à cet homme, Tim. Son impact dans ta vie, et dans celles de bien d'autres, est sans contredit le plus grand bien que ce frère, conduit par l'Esprit de Dieu, a pu accordé à l'Église de Dieu et, par ricochet, au monde entier. Amen!

Mistergouast a dit...

Oui, tu as bien raison Timothée. John a été et reste un grand exemple pour beaucoup ici en France. Toujours de bon conseil, il ne pensait qu'aux intérêts du Seigneur en tout premier lieu.

Maintenant, le Seigneur l'a accueilli dans sa gloire et nous sommes séparés de lui, mais pour peu de temps.

http://www.amebi.org/spip.php?article134

Ichtus02 a dit...

Je n'ai connu John que la dernière année de sa vie. Il est venu s'installer dans notre région, alors que le cancer faisait déjà son oeuvre de mort dans son corps. Il a fréquenté notre église, et c'est chez nous que, le 20 avril 2008, il a donné son dernier sermon. John a parlé de l'école de la prison par laquelle Dieu fait passer ses serviteurs (Joseph, Jérémie, Paul). Il nous a encouragé à accepter les prisons dans lesquelles Dieu nous place pour développer en nous l'humilité. Il a fait un parallèle avec sa maladie.

Je souligne tout à fait le témoignage rendu à l'humilité. Quand il est arrivé chez nous, aucun membre de l'église ne connaissait son parcours. John a donné quelques messages. Jamais il n'a essayé de mettre en valeur son parcours pour nous dire un peu qui Il est. Il était comme l'un d'entre nous. Tous cependant se sont pris d'affection très vite pour lui et Margareth. John est aussi une perte pour nous. Nous aurions aimé que le Seigneur nous le laisse encore quelques années. Mais son court passage a laissé des traces bénéfiques dans nos vies.

A Dieu soit la gloire pour l'oeuvre qu'Il fait dans la vie de Ses serviteurs.

Anonyme a dit...

Hi everyone! I do not know where to begin but hope this site will be useful for me.
I will be happy to receive some assistance at the beginning.
Thanks and good luck everyone! ;)