vendredi 29 février 2008

Le plan B de la planète

On sait que la planète se réchauffe, il y a des pluies acides, des essais nucléaires, des résidus radioactifs, des guerres, des maladies, des épidémies, des catastrophes naturelles, la fièvre aphteuse...
Je pourrais continuer, mais vous saisissez l'idée.
Ce sombre constat est un peu décourageant, ou au moins alarmant. Qu'adviendra-t-il de demain? Quel monde allons-nous léguer à nos descendants?

Mais heureusement, il y a un plan B, au cas ou les choses tourneraient mal.
Un effort international a été mis en place pour conserver les graines et semences d'une centaine de pays dans le monde, pour éviter qu'elles disparaissent en cas de pépins.

La Norvège a pris le projet en main - projet dans lequel le Canda a investi plusieurs millions de dollars - pour construire une structure capable d'accueillir ces ressources.
Ce coffre-fort, qui se situe sur l'île de Spitzberg (ou Svalbard), dans l'Arctique, a même été baptisé "l'arche de Noé végétale" par les médias.

Cette banque alimentaire a été inaugurée le 26 février. Le journal Libération a décrit l'évènement en disant: « Sans le savoir, la Terre entière vient aujourd'hui de souscrire une assurance-vie écolo »
Vous pouvez lire l'explication du gouvernement norvégien, et voir un plan de la chambre froide.
Selon le père du projet, "on ne voit pas ce qui pourrait mettre en péril cette structure".
C'est rassurant.

Je suis certain que c'est une bonne initiative, sans m'avancer et dire que c'est la plus urgente, ou la plus judicieuse en ce moment, mais le projet en soi démontre au moins la conscience du monde face à sa fragilité.

Mais j'ai de mauvaises nouvelles pour ce plan B: il faudra un plan C, parce que contrairement à ce qu'on pense, ça ne suffira pas.
L'Apocalypse nous décrit ce qui attend la terre, et des copies de spécimens de culture ne pourront pas protéger les hommes de la détresse à venir.

Ce dont on a besoin, ce n'est pas une assurance-vie, mais une vie tout court. Une vie qui ne dépend pas de la clémence de la météo, ni de mes efforts pour survivre en dépit de tout.
La terre dépérit aujourd'hui, mais ça n'a pas toujours été ainsi. La mort est entrée dans le monde avec le péché, et depuis la survie est difficile. Mon péché, et celui des autres, fait de la terre ce qu'elle est. Le péché fait aussi de mon âme ce qu'elle est: perdue.

La seule vraie vie, c'est celle que Dieu nous offre. La vie éternelle, l'assurance du Créateur tout-puissant.

Où est ton assurance?

1 commentaire:

Mistergouast a dit...

Merci pour cet article. Ici, en France, nous avons aussi entendu parler de cette "arche de Noé" d'origine humaine.

Il est vrai qu'il vaut mieux avoir l'assurance de la vie éternelle que toutes les assurances-vie du monde !